suberoaks2

Suber Oaks – Out Of Time

Out of Time est le premier EP de Suber Oaks, groupe liégeois d’indie rock tout fraichement né – oui, début 2020 c’est récent, les mois de confinement ne comptent pas. Premier EP donc, premiers pas dans la cour des grands, premier contact avec le public.

Enfin premier contact, c’est beaucoup dire : vous connaissez peut-être déjà trois de ses membres du groupe tribute d’Arctic Monkeys, Dandelion & Burdock (pour les habitués de l’Unifestival de Liège, ils y ont joué lors de l’édition 2019). Le groupe nous a aussi bien fait mariner avant la sortie de l’EP début avril. En effet, deux titres ont été diffusés sur Youtube il y a déjà un an, tout ça pour prendre le temps de se construire une petite fanbase avant de balancer la sauce.

Ces deux démos, « Fallin’ » et « California », posent déjà les bases de ce que sera l’ambiance de l’EP : une atmosphère ensoleillée, good vibes only, qui sonnent incroyablement bien en ce début de printemps. « California », premier titre de Out of Time, ajoute une légère touche mélancolique à cette route bordée de palmiers : il fait beau, mais on n’est apparemment jamais à l’abri de quelques nuages.

Everything is compromised under the sunset.

Le deuxième titre, « The Spy », est plus dynamique, un peu plus rock à la british – comme on l’aime. Sorti peu avant l’EP (des pros de la promo vous dis-je), c’est aussi le premier morceau pour lequel Suber Oaks a tourné un clip. Ce dernier se calque parfaitement sur le rythme de la musique, et le plaisir qu’a la bande à jouer saute aux yeux.

Après « Fallin’ », les deux surprises de l’EP sont « 7th Road » et « Chorus ». La guitare acoustique qui débute « 7th Road » nous calme après trois chansons au tempo rapide. La ballade emmène sur ce chemin en promettant que tout ira bien. Bien que plus courte, elle est essentielle à cet album, parce que parfois, c’est important de se raccrocher aux quelques rayons de lumière qui percent à travers les nuages.

C’est sur « Chorus » que ce voyage se termine. Une chanson sur un amour perdu, un amour vécu qui reste malgré tout ancré dans la mémoire. Toujours cet air ensoleillé, good vibe, un peu nostalgique cette fois, mais certainement pas triste.

Cet EP, c’est du sourire tout du long, des souvenirs qui s’éveillent, mais aussi l’envie irrépressible de partir loin. Il invite à un petit séjour sur les côtes de Californie, une évasion sous le Soleil.

ephios

Spread the love

Laisser un commentaire