Musique

LA DURE A CUIRE #103

La Dure à Cuire est un concept né en 2018. Commentons l’actualité rock de la moins douce, à la plus brutale. Puis, écoutons sa playlist homonyme !

Sunnata

Les Polonais de Sunnata partagent un son massif et imposant ! Le stoner peut vite sonner redondant mais le quatuor apporte une touche plutôt singulière.

Jim Ballon

Les textures s’étirent vers l’infini. Voici ce qu’on lit sur Capsule Collectif. Quel beau descriptif pour le psychédélisme de Jim Ballon !

The Libertines

The Libertines n’est plus si balèze. Il faut passer la main. Pourquoi composer des chansons sans réelles envolées artistiques ? Lorsque Pete Doherty se la jouait Serge Gainsbourg, l’intérêt fut plus grand…

brunoaleas

Musique, politique, fusion compliquée ?

Année 2000. 3 couplets. 3 refrains. Rage Against The Machine pénètre les esprits en interprétant ‘Sleep Now in the Fire’. Les paroles dénoncent le système capitalisme et rappellent 2 catastrophes américaines (Vietnam et Hiroshima). Cerise sur la gâteau, pour magnifier sa colère, le groupe donne un concert aux abords de Wall Street, filmé par le réalisateur Michael Moore !
Les membres ne stagnent pas sur place. Les forces de l’ordre commencent à s’agglutiner. Les musiciens se hissent alors sur une statue de George Washington. Conséquences ? Michael Moore et le bassiste Tim Commerford sont coffrés. Quant à la Bourse de New York, elle annonce sa fermeture pour la fin de journée, 2 heures plus tôt qu’à l’accoutumée (une première depuis le krach de 1929). Quelle époque. Quel culot.

Aujourd’hui, qui oserait réaliser une telle action ? Les artistes engagés existent toujours, heureusement. L’humoriste Aymeric Lompret, parrain des mal logés. Zerocalcare dessinant les préoccupations locales et internationales. Les photographies de Marjorie Goffart. Jérôme Colin, auteur ému face aux souffrances juvéniles. Adèle Haenel qui politise son arrêt du cinéma. La liste est longue.
Mais qu’en est-il de la musique actuelle ? Plusieurs noms me viennent en tête : Idles, Médine, Pomme, Caparezza, OrelSan, Nekfeu, Giancane… mais franchement, personne n’arrive à la hauteur de Rage Against The Machine (je vous laisse découvrir le pourquoi du comment).

Faut-il désespérer ? Jamais. L’espoir fait vivre. Un phénomène offrant joie et énergie se nomme ‘le chant’. Il est primordial de savoir qu’on peut s’engager en chantant, sans étudier le solfège, sans oreille absolue. Comment s’en rendre compte ? En allant manifester. Des chants s’organisent de A à Z, bien avant de marcher tous ensemble dans les rues. Mehdi Salhi détaille le modus operandi.

M. Salhi à la marche contre le centre fermé de Vottem. – ©Mouche (avril 2024)

Dans la composition du chant, il y a 3 éléments à avoir en tête : l’idée politique, le rythme et des gens capables de chanter une idée simple, facile, reconnaissable. Dans la plupart des manifestations, il est important d’avoir une réflexion collective avec tous les militants autour de toi. Savoir quel message va percer, comment l’organiser.

L’homme de gauche creuse sa pensée. Mélomane, il aime lancer des chansons en manifestation. Il cite les Français, quand ils criaient contre la réforme des retraites : Pas de retraités sur une planète brûlée ! Si on voyage un peu plus loin, la vision de l’Afrique du Sud se présente tel un modèle pour se réapproprier les rues. Mehdi Salhi le constate sur les lieux, aux côtés de Peter Mertens, ancien président du Parti du Travail de Belgique.

En Afrique du Sud, le peuple chante tout le temps dans toutes leurs manifs. C’est devenu une identité sociale. C’est ultra fort. Leur façon de faire date de leur lutte contre l’apartheid. On doit s’inspirer des sudafricains. Ils avancent, dansent et chantent ensemble. Quelle leçon ! Il n’y a qu’à voir leurs manifs durant les années 90, c’est bien plus impressionnant que les nôtres.

Il aimerait aussi expérimenter une activité : se calquer sur les pratiques des supporters de football. Les ultras (fanatiques de foot) ne sont pas des exemples de vertus. Néanmoins, chanter comme ils le font dans les stades serait une manière de faire vibrer la rue, selon Mehdi Salhi.
L’espace public ne doit pas incarner le pouvoir autoritaire d’une certaine élite politique… le peuple doit symboliser un contre-pouvoir, vu que les médias traditionnels ont du mal à l’être. Un réflexe à adopter, surtout face aux systèmes étouffants, absurdes et inégalitaires. Mehdi Salhi désire défendre les jeunes. Il espère un avenir débarrassé des désillusions. Et nous ? Sommes-nous prêts à militer en composant de nouvelles mélodies ? Bien sûr ! La musique est à la portée de tout le monde.

brunoaleas – Photo bannière ©Gie Knaeps

Joann Sfar, idiot utile de trop ?

L’Amour est le Message. J’espère promouvoir cette pensée à travers mes écrits. Pourquoi ? Nous vivons des heures sombres. Pourquoi ? Nos sociétés se percutent, s’entrechoquent, se saignent pour glorifier des idées meurtrières. S’il fallait donner un et un seul exemple, parlons de la Palestine. Juste après la Seconde Guerre mondiale, son peuple s’engouffre dans une lutte infernale pour faire valoir ses droits. N’oublions pas. 1948, l’exode de plusieurs Palestiniens…

Aujourd’hui, d’autres chiffres terrifient à tout point de vue. Gaza est hécatombe. Selon l’Organisation des Nations Unis, on y compte plus d’enfants tués en 4 mois, qu’en 4 ans de conflits dans le monde. Il est temps de condamner Israël. Destituez ce Netanyahou fasciste. Remettons en question les propos de Joann Sfar. Récemment, l’auteur français publie Nous vivrons, une enquête sur l’avenir des juifs.

Je ne déteste pas ce dessinateur. Il est important de l’écrire. La haine est un frein toxique pour tout un chacun. Par contre, même s’il prône le dialogue avec les peuples, même s’il souhaite l’espoir d’une cohabitation possible… quelle tristesse de ne pas citer les actions insupportables d’un Etat israélien extrêmement belliciste ! Au sein d’espaces médiatiques, Joann Sfar se présente, non pas comme géopoliticien, mais comme alarmiste. Les tensions entre juifs et arabes existent et existeront encore et encore. Surtout si personne n’arrête le Hamas et les personnes finançant ces terroristes ! Pour quelle raison l’artiste ne pointe pas du doigt la probable implication israélienne ?

Pour empêcher la création d’un Etat palestinien, il faut épauler ceux qui soutiennent le Hamas et lui transfèrent des financements.

Voici ce qu’aurait affirmer Benyamin Netanyahou, lors d’une réunion des parlementaires du Likoud (2019), d’après The Observer (2023). Autre information provenant du même journal, dans les médias israéliens, un représentant du ministère de la Défense certifie qu’à terme, Gaza ne sera plus qu’une ville de tentes, sans aucun bâtiment.

Par honnêteté, j’avoue un détail important… je n’ai pas lu Nous vivrons. Néanmoins, la promo orchestrée par Joann Sfar mérite un article, cet article ! Car l’individu passe pour un idiot utile. C’est-à-dire, une personne qui sert, involontairement, une cause qu’il ignore, contredisant parfois ses convictions profondes. Je ne peux pas définir Joann Sfar de la sorte. Pour l’instant, je constate qu’il semble nier la réalité palestienne… mais je ne veux être aucunement insultant envers une personnalité aussi engagée, aussi pacifiste, se rendant compte qu’il est de plus en plus rude de débattre avec les 2 populations.
Donnons une chance à la paix. Il est difficile d’être juif en France, Joann, ça se comprend. Cependant, le passé éclaire le présent.

brunoaleas – Photo ©Antonino Caruana

LA DURE A CUIRE #102

La Dure à Cuire est un concept né en 2018. Commentons l’actualité rock de la moins douce, à la plus brutale. Puis, écoutons sa playlist homonyme !

Willow

Tant de points à souligner, tant d’observations à écrire… Willow surprend encore et encore. Ses notes de piano, sa voix, sa rage, trop de points forts ! Impossible de ne pas être séduit par l’univers de l’artiste.

Pretty Inside

Pretty Inside épate au sein de l’écurie bordelaise, Flippin’ Freaks. Est-on en train de voyager dans le temps en écoutant le groupe très 90s ? Sommes-nous en train de déterrer nos guitares pour fuir nos métiers de merde ? Arrêtons là. On pourrait se poser quelques questions… ‘Big Star’ rappelle qu’une simple ballade sert à émouvoir.

L’Ombra

Fans des Mars Volta, réveillez-vous ! L’Ombra joue une musique complexe et recherchée. Mes oreilles souhaitaient écouter de telles sonorités. Pourquoi ? Pour s’éloigner des standards radiophoniques, ultra ennuyeux.

Ferielle

Pop. Francophone. C’est la deuxième fois qu’on cite Ferielle. La chanteuse joue des tours à son ex-amoureux. A découvrir en matant son clip ‘riviera’ !

brunoaleas

Quelques lettres sur un bout de papier

Vit-on aujourd’hui dans un monde où l’oral prime sur l’écrit ?

Aujourd’hui, l’art oratoire semble dominer tandis que l’écrit, lui, paraît subir un vrai déclin. Que dire du manque d’intérêt que peut susciter la lecture et de sa diminution chez les jeunes, alors que ces derniers se ruent devant des vidéos YouTube où seuls l’oral et la vidéo comptent ? Que dire du langage SMS ou du niveau d’orthographe en baisse depuis quelques (longues) années ? L’écriture est-elle morte aujourd’hui parmi la jeune génération ?

Écrire et inventer des histoires est ma passion depuis aussi longtemps que je m’en souvienne. Cependant, cet attrait pour l’écriture ne me semble pas être majoritaire dans ma génération. Comme si devenir influenceur ou star des réseaux était plus un rêve partagé actuellement que de laisser une petite trace écrite dans l’histoire.

Pourtant, à l’origine, c’est par l’écrit qu’un nombre incalculable de savoirs ont été partagés, c’est l’écriture qui a révolutionné l’histoire de l’humanité et permis au monde d’évoluer. Être capable d’écrire était source de savoirs il y a encore quelques temps de ça et les poètes étaient des gens reconnus il y a encore quelques décennies.

Mais quelques lettres sur un bout de papier ou un autre support est-il maintenant quelque chose de dépassé à l’heure où Netflix et YouTube semblent dominer notre monde avec la vidéo, à l’heure où lire des classiques semblent être une corvée scolaire plutôt qu’un choix que l’on fait ? Malgré le pessimisme qui peut ressortir de ce texte, je tiens à vous dire que tout n’est pas perdu. Quelques irréductibles membres, de ce qu’on pourrait appeler jeunesse, cultivent encore ce goût pour l’écriture. Que ce soit par le journal de ma fac ou par les rencontres faites avec Scan-R, je me rends compte que l’écriture n’est pas morte et que s’appliquer à écrire est encore important pour certains.

Alors prenez tous un crayon ou un Bic et gravez sur le papier ou même sur un ordi ce que vous voulez exprimer et qui parfois, vaut 1000 images.

Emma Muselle – Photo ©brunoaleas
Texte écrit lors d’un atelier Scan-R

LA DURE A CUIRE #101

La Dure à Cuire est un concept né en 2018. Commentons l’actualité rock de la moins douce, à la plus brutale. Puis, écoutons sa playlist homonyme !

I Hate My Village

Quand l’Afrique rencontre l’Italie, nous voici face à I Hate My Village. Le groupe rejoint diverses sonorités s’éloignant des standards radiophoniques. La voix d’Alberto Ferrari, tête pensante chez Verdena, amène sa touche inspirée au titre ‘Water Tanks’.

Through The Void

Le nu metalcore, ça vous parle ? Through The Void envoie du pâté. Conséquences ? Mêler les genres pour ensuite danser en toute liberté !

While She Sleeps

I’m saving it for best. Taking all the sentiments. And starting at the end. Pain in single measures. Try not to wake the neighbours now. We’re all high as the gods. And as low as the demons but she’s alone.

brunoaleas

Nouvelle écriture pour Roméo Elvis 

Roméo Elvis sait enfin écrire ? Il y a deux ans, j’incendie le Bruxellois. Pourquoi ? Citer des marques, faire l’apologie du cannabis et se branler sur sa ville natale… le ton fut fort ennuyeux. Heureusement, je reste curieux. Je ne me définis pas fermé d’esprit. Dès lors, à l’écoute du titre ‘Orangé (Nelly)’, je dandine de la tête. Car l’artiste délivre encore des prods fraiches et dansantes. Mais là, l’hommage à sa grand-mère est assez poétique et illustre une dimension décomplexée. Puis, une impression règne en maître. L’enfant en Roméo s’exprime sans coup de bide. On assiste à une nouvelle écriture de sa part.

Décalage horaireLe ciel change de couleur. Au-dessus des nuages. Dans ma tête, les troubles. Tu passes dans mes pensées. Les souvenirs me trouent l’cœur.

Ecoutons son nouveau mini-album, Echo, plus en profondeur. ‘Mercure et Jupiter’ dépeint une planète de plus en plus chaotique. ‘Smooth 3.0’ file la pêche, tant le duo formé avec Peet est une bonne poilade. Mais le morceau le plus réussi est sûrement ‘Nightshot’. Lorsque les rappeurs décrivent leur quotidien aussi bien que leurs réflexions, mon attention s’active instantanément ! Le morceau me rappelle ‘Premier pas’ de Nekfeu. A savoir, une fresque de nos vies souvent remplies de doutes. Il aura fallu attendre plusieurs albums avant d’écouter une plume assez mature, franchement philosophique.

Tu penses qu’on est sur Terre pour une bonne raison ? Bah ouais. J’attends encore la date de floraison. Comment ça ? J’sais pas, j’suis comme c’placard dans cette grosse maison, j’sais pas à quoi j’sers. Mais frérot on sert à rien. Enlève-toi ça de la tête. Nan parce que franchement. Elle va tourner sans nous la Terre.

brunoaleas

LA DURE A CUIRE #100

La Dure à Cuire est un concept né en 2018. Commentons l’actualité rock de la moins douce, à la plus brutale. Puis, écoutons sa playlist homonyme !

Opinion

Opinion, c’est la rage juvénile à l’état pur. Non pas pour son côté grunge… mais pour sa soif d’expérimenter un genre musical parfois trop monotone. Le Français enregistre Horrible dans la nuit du 31 décembre au premier janvier 2023. Le résultat est gras et jouissif !

Aucklane

Avis aux fans des White Stripes ! Aucklane est de retour. Aucklane, Sonic Tides, No Prisoners, It It Anita, Naked Passion, Oghma, Empty Head, Apex Ten… le rock belge raconte, sonne, loin et fort.

The Wytches

Ca fait combien de temps que les Wytches épatent nos oreilles ?! Depuis 2014, la bande enchaine les albums réussis. Leur dernier opus en date, Our Guest Can’t Be Named, regorge encore leur énergie inspirante.

Luciano Panama

Luciano Panama reprend une incroyable chanson de Fabrizio de Andrè. Il ne reste plus qu’à lire les paroles si actuelles et pertinentes : Si accontenta di cause leggere. La guerra nel cuore. Il lamento di un cane abbatuto. Da un’ombra di passo. si soddisfa di breve agonie. Sulla strada di casa. Uno scoppio di sangue. Un’assenza apparechiata per cena. E a ogni sparo di caccia all’intorno. Si domanda Fortuna.

brunoaleas

Jeune rap belge Part 2

Etats-Unis. France. Deux pays où règnent rap et hip-hop. Que se passe-t-il en Belgique ? Qui sait jongler avec les mots ? Qui sait nous faire danser ? Réponse en deux parties.

Blu Samu

Blu Samu dégage une énergie plutôt fédératrice. Ses mots percutent les oreilles pour ensuite s’enflammer sur la piste de danse, telle la personne du clip ‘Turquoise’. Il nous reste plus qu’à écouter sa voix suave.

LaClique

LaClique est une bande composée de trois rappeur + un beatmeaker. Lorsqu’on écoute leurs sons, on ressent le plaisir du passe-passe. Comme un S-Crew partageant la même passion. ‘Dans le noir’ symbolise cet amour pour le rap.

Glauque

Sache que j’exagère la taille des détails. Que mes relations servent à écrire. -Glauque

brunoaleas

The Smile… la musique idéale ?

Le titre de cet article surprend, n’est-ce pas ? Il n’existe pas de musique idéale. La perfection n’existe pas. Alors, pourquoi titrer ainsi, alors qu’il s’agit de l’une de mes profondes pensées ? Je souhaite citer un groupe qui touche à la perfection. Un trio pas comme les autres. Thom Yorke, Jonny Greenwod et Tom Skinner dévoile un second album fascinant. The Smile est de retour. Le ton est sophistiqué, plus que jamais.

De fait, en peu de morceaux, les Anglais font encore preuve de magie. Wall of Eyes est un opus procurant une sensation à part. Voyager n’est plus un obstacle. The Smile réunit plusieurs mélodies accrocheuses. Une basse aux notes rondes, claires, chaleureuses. Une guitare jamais timide, assumée et piquante. Une batterie au service de musiciens débordant d’imagination. Antoine Pierre est batteur chez TaxiWars, Nex.Ape et bien d’autres projets. Il apporte son point de vue quant au jeu de Tom Skinner. Le jeune Bruxellois dépeint un musicien inspirant.

Tom Skinner est l’un des descendants de Tony Allen. J’entends beaucoup d’afrobeat lorsqu’il bat son instrument. Pour moi, c’est de la haute voltige en ce qui concerne la musique. Tom Skinner fait du bien à Thom Yorke. Ca fait du bien de l’écouter. J’ai l’impression d’écouter Radiohead avec un nouveau batteur, d’une certaine manière.

L’ADN de Radiohead est là, accompagné d’un batteur qui va un peu plus loin en termes de figures rythmiques. Rien que le premier album dévoilait des figures rythmiques ultra subtiles et intelligentes. Même si elles sonnent hyper simples, elles ne sont pas du tout carrées. Tom Skinner est super fin. Ca groove bien.

Quant aux cordes, car oui, un orchestre accompagne le groupe, que dire ? Si ce n’est : Félicitations les gars, vos composition sont toujours aussi classieuses ! Le mixage de Sam-Pett Davies (déjà présent aux côtés de Thom Yorke sur la bande originale de Suspiria) n’a rien à envier aux méthodes du grand gourou radioheadesque, Nigel Godrich.
Puis, The Smile impose la procrastination. Quand on est mélomane, il n’y a pas à craindre d’attendre la nuit la plus propice pour l’écoute d’un nouvel album. Procrastination n’est pas ignominie, d’après d’après le Christian Science Monitor⁠.

Pour éviter une tâche difficile, on finit par en accomplir une autre, comme quand Isaac Newton a procrastiné sur ses recherches alchimiques et découvert le calcul infinitésimal.

C’est pourquoi, à l’heure où j’écris ces mots, je n’ai toujours pas écouter Wall of Eyes dans son entièreté. Mais je sais qu’il n’y a rien de mal à imaginer déjà cette expérience musicale comme un moment spécial et atypique. Je serai encore largué vers une autre dimension, tels les spontanés enfants filmés pour le clip de ‘Friend Of A Friend’.

brunoaleas – Photo ©Frank Lebon

Alice on The Roof au Centre Culturel de Seraing

Alice, je m’excuse de te livrer une critique de ton concert, après 6 mois de retard…

Lorsque je sors de la salle, après le sublime moment offert le 8 septembre 2023, je fus surprise de voir le lapin de ton spectacle au détour d’un des couloirs du Centre Culturel de Seraing. Envoûtée, je le suis et comme par magie, il me transporte dans un univers, reflet de ta personnalité artistique, où tout est douceur, enchantement et drôlerie. Après des mois d’émerveillement, il est de temps de revenir à Liège afin de te dire que ta performance, que tu surnommais crash test, est infiniment réussie ! S’il existait une compagnie ‘Alice on The Roof Airlines’, ma phobie de l’avion disparaîtrait en un claquement de doigt.

Ta musique, ta présence scénique, ta direction artistique sont vectrices d’amour, de rêve. Ton public fait partie intégrante de ta performance. Quel plaisir de ne pas être juste consommateurs de divertissement. Tu crées des sons avec nous, tu ris avec nous, tu nous demandes notre avis, le tout avec une sincérité d’une rare pureté. Nous nous sentons exister, inclus. Tu réussis à faire de nous une famille, le temps d’un instant.

Je sors de ce moment les paillettes pleins des yeux et le sourire au cœur.

Je me réjouis du prochain concert. Je me réjouis de te retrouver de l’autre côté miroir.

Mouche

Jeune rap belge Part 1

Etats-Unis. France. Deux pays où règnent rap et hip-hop. Que se passe-t-il en Belgique ? Qui jongle avec les mots ? Qui nous fait danser ? Réponse en deux parties.

Onha

Qui se souvient des années 2000 ? Cette période dorée pour les artistes. Là où ils testaient n’importe quelle sonorité. Onha rappelle ce moment plutôt émouvant. Je joue la carte nostalgique… j’assume ! Je ne sors pas les mouchoirs. Depuis ces dernières années, le Liégeois ne pond jamais des titres homogènes. Malgré ‘l’ambiance année 2000’ propre à ‘Sentiment de Vie’, il prouve qu’on peut difficilement l’enfermer dans une case.

Isha

Bruxelles demeure une réelle source inspirante pour les rappeurs. Isha fait partie de cette jeune génération aux productions prolifiques, une génération souvent prometteuse.
Puis, qui aurait pu croire que s’allier à Limsa produirait des étincelles ?! En première partie de Lomepal, au Palais 12, le Français ne m’avait pas du tout époustouflé… en duo, la sauce prend et devient savoureuse !

Swing

La mafia serait moins dangereuse que la police… vraiment ?! Il faut l’entendre pour le croire ! Cette folie fut prononcée par Swing sur ‘Mafia’, un titre de son premier album. A-t-il déjà payé une taxe au prix de sa vie ? A-t-il déjà dû mentir pour ne pas mourir ? Tant de questions qui méritent quelques réponses. Heureusement, son opus, Au Revoir, Simeon, est foutrement dingue. Productions fraiche et fascinantes. Paroles d’une profonde introspection. Et chant accrocheur, tant l’auteur teste sa voix en long et en large, surtout au niveau des notes aiguës.
Relevons un point fort pour conclure via un message positif. Le mot
cœur est cité de nombreuses fois, lorsqu’on écoute le jeune Bruxellois. Comme si l’artiste avait mis toute son âme dans son œuvre. Tu rappes pas avec le cœur ? T’as rien à faire au stud’.

brunoaleas