Musique

LA DURE A CUIRE #94

La Dure à Cuire est un concept né en 2018. Commentons l’actualité rock de la moins douce, à la plus brutale. Puis, écoutons sa playlist homonyme !

Malummí – The Universe is Black

Célébrer la vie ? C’est encore possible selon Malummí. If I could, I would bury my bones here. I feel so good, I could stay happy all my life.

Venin Carmin – Toxic Legends

Ado, j’écoutais Kap Bambino. C’est pourquoi, retrouver ce goût pour une sorte de dark pop en écoutant Venin Carmin… c’est nécessaire !

Pills For Tomorrow – Castle Rock

Les guerres sont encore d’actualité… une chanson prônant la solidarité est réjouissante. Pills For Tomorrow partage ‘We’ll be a Light’, un titre limpide et du shoegaze joué à fond les ballons. Alors, treats or tricks, die or live, make your wishes.

Colline Hill – In-Between

Le genre folk ne devrait jamais être mis à l’écart. Dernièrement, Lonny nous accordait son temps de parole. L’artiste a un point en commun avec Colline Hill. Il suffit d’une voix, d’une guitare pour voyager.

Drama

Ces artistes et leur virage à 180°

Quand nos musiciens préférés pondent toujours les mêmes sons, autant sortir de sa zone de confort puis, écouter des morceaux mémorables. Voici 2 solistes et 2 groupes adoptant un virage artistique assez intéressant.

Asia Ghergo

Asia Ghergo ne fait pas les choses à moitié. L’artiste se fait initialement connaître grâce à de nombreuses reprises guitare/voix diffusées sur sa chaîne Youtube. Cette fois, après avoir (sans doute) goûté aux fêtes, ou rave party, la voici fondant sa voix à des nappes électroniques. Electriques. Fascinantes. Espérons que ses prochains titres soient aussi inspirés que ‘X Sempre’.

Arctic Monkeys

Arctic Monkeys demeure un excellent groupe malgré un album de merde au compteur. Je ne fais pas référence à The Car. Mais plutôt à AM, quand le minimalisme tue la créativité. Cette critique s’y attarde en long et en large. Cependant, les Anglais savent composer divers albums très riches.
Le virage artistique se sent alors au niveau de leur jeu, plus précisément, au niveau du rythme de leur jeu. On passe d’un Matt Helders jouant à la vitesse du son à un batteur lent et peu généreux quant aux folies rythmiques. Pour quel résultat ? Servir un crooner de plus en plus confiant, le surdoué Alex Turner.

Thomas Bangalter

J’ai toujours été motivé par la réinvention. Ce fut la phrase d’accroche utilisée par Les Inrocks pour leur pauvre interview face à Thomas Bangalter, moité de feu Daft Punk. Une interview au vocabulaire pompeux dévoilant un artiste qui répète une et une idée… se réinventer, c’est important. Le personnage intéresse peu. Par contre, comment nier son envie de composer de la musique classique ?! En matière de virage artistique, l’ancien robot pose la barre très haut. L’album Mythologies sera à écouter mille fois ? Seuls les puristes nous le diront. Pour l’instant, il demeure une belle expérience musicale.

Idles

Au moment où le clip de ‘Dancer’ se découvre… tout est déjà trop culte. Idles revient en force. Les pas de danse à mourir de rire. Les couleurs disco projetées sur des peaux visqueuses. Les mouvements de caméra fluides et mémorables. L’image est soignée, comme d’habitude.
Alors, où noter le virage artistique du quintet ? Les musiciens s’associent à LCD Soundsystem pour un titre qui passerait nickel chrome dans une cave techno pour ados déchirés. Si l’opus suit cette trajectoire plus ‘pop’, soyez prêts à écouter une bande au summum de son art.

Drama – Ilustration ©Jean-Joseph Taillasson

LA DURE A CUIRE #93

La Dure à Cuire est un concept né en 2018. Commentons l’actualité rock de la moins douce, à la plus brutale. Puis, écoutons sa playlist homonyme !

Subsonica

Subsonica semble critiquer une Italie bloquée dans un passé délirant. Une observation pertinente au vu de son gouvernement fasciste. Après avoir signé le tube de l’époque, vont-ils sortir le meilleur album des dix prochaines années ? Affaire à suivre.

Puma Blue – Holy Waters

Puma Blue met à l’honneur les instruments à corde. Ce fait suffit à écouter ses albums. ‘Hounds’ s’ouvre via une basse trop séduisante. Le morceau est fort planant… à écouter et réécouter pour capter sa richesse sonore.

The Murder Capital

See what you don’t in the clouds. That’s the power of youth.

Sonic Tides – Six Sided Square

Le rock bat son plein à la Cité Ardente ! Empty Head, It It Anita et Sonic Tides font leur retour. Ces derniers pondent un nouvel EP assez garage. Les musiciens s’approchent des Beatles, balancent de sauvages chants et voguent aussi vers quelques mélodies à la fois blues et délicates.

Drama

LA DURE A CUIRE #92

La Dure à Cuire est un concept né en 2018. Commentons l’actualité rock de la moins douce, à la plus brutale. Puis, écoutons sa playlist homonyme !

It It Anita – Mouche

It It Anita offre de nouvelles couleurs, via sa pochette, où s’illustre un chien d’assistance, et ses surprenants morceaux. Le trio s’embarque vers un jeu intéressant sur ‘Psychorigid’. Bientôt, vous en saurez davantage. Une surprise est en vue !

Soft Play

Que devient Slaves ?! Il s’appelle désormais Soft Play et est toujours prêt à péter nos tympans. Un son punk, rock, surtout déglingué.

Deeper – Careful!

It’s the right kind of rhythm. I say to myself. Fall asleep now, you feel like someone else.

Drama

LA DURE A CUIRE #91

La Dure à Cuire est un concept né en 2018. Commentons l’actualité rock de la moins douce, à la plus brutale. Puis, écoutons sa playlist homonyme !

Empty Head – Tales of the Modern Man

On veut avant tout communiquer de l’énergie et faire bouger le public donc c’est super important pour nous de passer par le test live.François Michels, guitariste chez Empty Head

Sufjan Stevens – Javelin

Quand Sufjan Stevens revient sur sa guitare pour composer une chanson au pouvoir fédérateur, que reste-t-il ? Si ce n’est un moment de pure délicatesse.

Opinion – Pumpkinland

Je ne cesse de croire qu’on évolue chaque jour. Mais un fait m’attriste. Je fais référence à ces moments où je perds des proches… cette pensée me vient à l’esprit, lorsque je lis les paroles du nouveau single d’Opinion. Le jeune créatif mêle chant et guitare provoquant une ambiance grisante. I’m just another person.

Drama

Puma Blue / Weite

Puma Blue – Holy Waters

En 2021, une journaliste demande à Puma Blue si son premier album aidera ses auditeurs. Il répond : Honnêtement, j’espère juste que celui qui l’écoute l’aimera et appréciera tous les petits détails que j’y ai cachés. J’espère que cet album donnera envie aux gens d’écouter plus d’albums, parce que c’est le cas pour moi. Cela m’a rappelé pourquoi je fais cela et à quel point j’aime la musique. Cela fait du bien de pouvoir enfin créer quelque chose dont je me sens vraiment satisfait et épanoui.

Une réponse si belle. Malheureusement, In Praise of Shadows ne fut pas un coup de cœur. Qu’en est-il deux ans plus tard ? Le mélomane sort Holy Waters, un opus beaucoup plus intéressant ! Il abandonne les percussions beaucoup trop pénibles à écouter. A savoir, des percussions comparables à des œufs cassés à la chaine. Cette fois, l’artiste met vraiment en avant guitare et voix pour un résultat des plus envoutant. Comment ne pas être séduit par la tension évoluant en crescendo sur ‘Mirage’ ? Comment ne pas applaudir la production de ‘Hounds’ ou ‘O, The Blood!’ et sa merveilleuse transition rythmique ?! Classe et douceur, voici ses forces. Un retour réussi !

Weite – Assemblage

Avis aux adorateurs de Pink Floyd ! Weite plaira à vos oreilles ! Quand Nick DiSalvo crée un projet musical, il faut s’y pencher. C’est un Devoir d’Etat. Cette année, le guitariste-chanteur d’Elder réunit trois musiciens afin de former Weite. Psychédélisme. Maîtrise. Ou mélodies faisant bader le plus straigh edge d’entre vous. Assemblage n’est pas à prendre à la légère.

Le quatuor demande une certaine concentration. Pourquoi ? Il m’a fallu du temps avant d’accrocher à l’univers. Leurs titres sont souvent d’une durée très longue, et les boucles s’enchaînent mais ne trahissent jamais un fait : ses musiciens sont des putains de musiciens. Le jeu à la batterie est tout aussi ensorcelant que les notes imprévisibles de la guitare !

Quant à la pochette de l’album, elle affiche une contrée semblant féerique. Weite me transporte sur son terrain. Que le morceau fasse cinq ou douze minutes, je redécouvre une autre manière de jouer dans un groupe rock. Quel plaisir ! Surtout si on croit que ce genre est obsolète et que plus rien n’est original à notre époque.

brunoaleas

LA DURE A CUIRE #90

La Dure à Cuire est un concept né en 2018. Commentons l’actualité rock de la moins douce, à la plus brutale. Puis, écoutons sa playlist homonyme !

Last Dinosaurs

Toujours aussi frais, le groupe Last Dinosaurs accroche lorsqu’il balance des singles. Les guitares capturent l’attention, grâce également au chant rempli d’énergie.

Lymass

Gingembre, simple, orties, 3 mots partagés par Lymass pour décrire son projet musical !

Santa Chiara – Imported

‘Santa Chiara’, ce nom est celui de son monastère préféré à Naples, pour donner à sa musique un lien divin. Ces phrases, inscrites dans un dossier de presse, présentent l’univers de Chiara D’Anzieri. En tout cas, la chanteuse se connecte à un dimension sixties plutôt appréciable !

Milk Tv – Neo-Geo

J’aime le chaos proposé par Milk Tv. Les rythmiques saccadées du trio donnent envie de saccager le premier baffle venu… leur nouvel album Neo-Geo sera, à coup sûr, une véritable expérience pour l’ouïe.

Drama

L’importance de l’art

A quel point l’art a un rôle important dans nos vies ? Deux jeunes personnes s’expriment sur le sujet. Elise résume la beauté de l’écriture. Bruno, lui, joue carte sur table.

Ecrire, un moyen de voyager, s’instruire, s’évader – Elise

L’écriture est étroitement liée à la lecture. Elles se complètent mais je me pencherai principalement sur la première. Les mots ont un pouvoir, souvent inconscients sur nous. Ils nous interpellent, touchent, renversent. Ils nous transmettent des sensations, des émotions, des passions.

La pointe du stylo à bille glisse sur la feuille comme un surfeur sur sa planche. Les sons se mélangent et comme un orchestre, s’arrangent. La vibe s’installe, l’ambiance prend place sans que l’on s’en lasse. Pour les adeptes de la technologie, les touches du clavier sont frappées comme un forgeron avec son enclume.

Peu à peu, l’esprit sort de la brume, s’éclaircit, s’en voit allégé. Vraiment, l’écriture nous permet de voyager.

Questionner sa motivation – brunoaleas

Qu’est-ce qui me motive à me lever le matin ? A vrai dire, je crois que l’art joue un rôle important et nécessaire dans ma vie. J’ai perdu la personne que j’aimais le plus au monde, il y a quelques années. Peut-être qu’inconsciemment, je cherche de pures évasions, là où je peux éternellement stimuler mon imagination.

Alors, chaque jour, mes yeux s’entre-choquent à d’autres imaginaires. Qui sait ? Ils m’inspirent et m’inspireront pour toujours. Tant que l’art reste un terrain de jeu pour tout le monde, je me lèverai chaque matin.

Photo ©elve_photographie / Textes écrits lors d’ateliers Scan-R

LA DURE A CUIRE #89

Dye Crap

Dye Crap exprime un besoin viscéral de retrouver ce bonheur et cette insouciance qui caractérisent les souvenirs les plus chers. Voici ce qu’on lit dans le dossier de presse du quatuor. Si tel était le défi, il est pleinement réussi ! Pourquoi ? Grâce au clip de ‘Good Days Again’, un morceau plein d’énergie !

Blur – The Ballad of Darren

Le retour de Blur ne casse pas trois pattes à un canard. L’alchimie est belle. Mais The Ballad of Darren sonne comme un nouvel album de Damon Albarn, calme, aux teintes tristounettes. Le titre ‘St. Charles Square’ ne sauvera pas l’affaire…

Siz

Combien d’artistes ont questionné la Lune ? Il ne manquait plus que Siz. Cette fois, une touche encore plus shoegaze envahit ses compositions.

Drama – Votre playlist Spotify

King Krule / Late

King Krule – Space Heavy

Une apparition remarquable au Primavera. Des vinyles distribués à l’arrache à ses concerts, dévoilant des morceaux inédits. King Krule sait attirer l’attention. Malheureusement, son quatrième album, Space Heavy, s’illustre comme une sombre nuit pluvieuse, où l’alcool détruit nos sens, où nous demeurons abandonner à la rue. L’Anglais semblait retrouver une part de luminosité via Man Alive!. Ses dernières productions embrassent le côté obscur de la Force.

La recette est bien moins accrocheuse par rapport aux précédents albums. Des morceaux longs (parfois trop longs). Des accords répétés en boucle, sans envolées instrumentales. Un chant s’éloignant souvent de la rage vocale, une rage si forte de l’artiste qui manque énormément au projet.

King Krule écrit et compose à partir d’une ressource essentielle à son art : la mélancolie. Lorsqu’on écoute sa musique, ses paroles, on ne peut penser à l’analyse de l’humoriste Fary (Les Inrocks n°21, juin 2023), au sujet de la poésie.

La poésie. Un regard en décalage sur quelque chose qui paraît banal. Tout peut être poétique, ça dépend du regard qu’on va poser dessus.

Même si le musicien compose des albums plutôt différents les uns des autres, cette fois, son nouveau disque fait l’effet d’un pétard mouillé. Quelques titres à sauver : ‘Space Heavy’, ‘Tortoise of Independency’, ‘When Vanishing’, ‘Pink Shell’, ‘Empty Stomach Space Cadet’.

Late – Empires

Muse, Queens of the Stone Age, Foo Fighters… cette année marque le retour d’un bon nombre de légendes du rock. Néanmoins, avouons-le, certains groupes, soit demeurent dans leur zone de confort, soit n’apportent plus leur force musicale d’antan, sur le devant de la scène.

Puis, arrivent les petits groupes qui varient leur rythme, au chant envoutant, signant des morceaux courts et efficaces. Late fait partie de ces bandes. Aucun clip de leur EP Empires n’est trouvable sur Youtube. Heureusement, un concert, situant les membres prêts d’avions en tout genre, est disponible ! Si leur son vous rappelle les ambiances de Grandma’s Ashes, c’est normal. Myriam El Moumni, guitariste du trio, s’occupe de Late au niveau du mixage. Le résultat est tout bonnement propre, clair et lisse pour l’ouïe.

brunoaleas

L’electro à l’international Part 2

Le temps file à la vitesse du son. Comment analyser toutes les sorties musicales ?! Calmons le jeu. Discutons d’electro. Sens aiguisés. Démarche chaloupée. A chaque coup de cœur partagé, un voyage à l’international est proposé !

jm2

France

Créer sans cesse des boucles mélodiques peut vite lasser. Heureusement, via ‘Des Images’, Puce conte une histoire ponctuée de rebondissements sonores. Kids, let’s dance !

Allemagne

Fejká délivre des sons planants depuis un certain temps. Jetons la première pierre à celles et ceux imaginant l’artiste produire toujours la même soupe. Ses morceaux invitent au voyage.

Belgique

Il suffit de se renseigner quelques secondes sur Vaague pour comprendre une évidence… ses compositions sont sophistiquées ! Jam découvre son univers. On y aperçoit son matos ultra-méga-giga fascinant (l’art et la manière de détourner les sonorités d’une batterie).

Australie

L’imperfection est perfection.Flume

Drama – Lire la première partie de l’article

The Murder Capital / Giancane

The Murder Capital – Gigi’s Recovery

Il y a tant à dire sur Gigi’s Recovery, le second opus des Murder Capital. Cette sortie donne à réfléchir. La scène rock ne grouille plus de pépites aussi percutantes qu’auparavant. Pourquoi ? Peut-être est-ce dû aux musiciens copiant trop de groupes, tels que les Beatles, Radiohead ou Pixies.

Puis, débarque The Murder Capital. Un chant digne d’un messie nous emmenant vers un univers froid et mélodieux. Des guitares dont les parties s’incrustent parfaitement aux bons moments, à chaque chanson. Et surtout, avant tout, miraculeusement, une ambiance mémorable, voire fascinante, à découvrir à l’écoute de Gigi’s Recovery !

Au début, tout ce qu’on avait, c’était une idée claire de la direction sonore que l’on voulait explorer. On était obsédé par certaines textures, certaines ambiances.
On a plongé dans le monde des synthétiseurs et des pédales d’effets. Ça a vraiment débloqué notre créativité
. –Cathal Roper, guitariste chez The Murder Capital

Je tombe enfin sur un album solide, unique en son genre. Une pièce musicale à écouter plusieurs fois pour comprendre sa beauté sonore.

Giancane – Tutto Male

Souvent en Italie, la personne qui crie le plus fort gagne les revendications. Quelles en sont les conséquences ? Sentir une odeur de plastique brûlé, en pleine nuit sans broncher. Observer des bars incendiés sur les plages. Primer la volonté d’arnaquer sur la pyramide des valeurs. Nul ne souhaite ces situations pour les Italiens.

Giancane tire la sonnette d’alarme d’albums en albums. Dès lors, sa collaboration avec l’auteur Zerocalcare (ayant illustré de nombreuses fois l’univers du musicien) apparaît logique. Les deux artistes pointent du doigt un système rempli de failles. L’un compose des morceaux plutôt fédérateurs, l’autre dessine ses doutes et souvenirs. Une figure rhétorique les unit. Elle se résume en quelques mots : savoir brillamment exploiter l’ironie pour transmettre ses messages.

Tutto Male est empreint d’humour, mais est aussi très contemporain d’un pays gouverné par de Grands Déconnectés du Ciboulot. Alors oui, les chanteurs engagés existent encore !

brunoaleas