TB3

Tim Burton en quelques lignes / Ed Wood

Tim Burton marque les esprits. Comment définir ses astuces ? Le cinéaste présente souvent des personnages au cœur d’or. Les récits attirent enfants et adultes. Son imaginaire illustre bel et bien de farfelus protagonistes baignant dans divers décors à la fois macabres et baroques. Mais il s’y note généralement une touche féerique.
Avant que mes cheveux blancs envahissent entièrement ma tête, analysons en quelques phrases certaines de ses œuvres.

En 1980, soit 2 ans après sa mort, Ed Wood est élu Pire Réalisateur de tous les Temps. Tim Burton lui rend hommage de manière assez incroyable. Il met en exergue un personnage dont sa différence face au monde n’a rien d’un frein. Il pointe là un homme qui croit dur comme fer à ses rêves. Par ailleurs, il raconte les miracles possibles naissant d’une belle amitié entre Béla Lugosi et notre artiste foireux. Ed Wood arbore toujours un sourire. Même après l’annonce de la mort d’un proche. Même lorsque plus personne ne l’imagine plus crédible.

Je conseille l’œuvre aux amoureux du cinéma. Ed Wood voulait simplement suivre les traces d’un certain Orson Welles. Qui certifie que l’ambition est souvent un obstacle existentiel ? Longue vie aux ratés.

DRAMA
Illustration ©Galynn

Spread the love

Laisser un commentaire