film impo 11

Ces films impossibles à terminer Part 2

Comment exprimer son dégoût face à certains films ? Pourquoi fuir devant l’incompréhension ? Nous revenons sur quelques expériences foireuses du septième art.
Au programme : 3 films décriés par mois.

Sin City – Robert Rodriguez & Frank Miller

Sin City semblait avoir toutes les caractéristiques narratives pour me plaire. De la brutalité urbaine aux récits foireux, j’aurais pu assister à souvenir mémorable. L’histoire d’Hartigan jurant de protéger une strip-teaseuse dans une ville vicieuse, ne m’atteint pas assez.
Mais pourquoi tant de haine à l’image ?! Mes yeux subissent trop de violences gratuites. Ce film n’est que boyaux et chairs déchiquetés à la volée. En temps normal, les bains de sang ne freinent pas ma curiosité. L’adaptation BD éjacule de l’hémoglobine sans raconter quoi que ce soit de réellement intéressant. Suis-je trop fragile ? Est-ce que je deviens de plus en plus sensible ? Mystère et boule de gomme. Rendez-vous chez le psychiatre.

Superbad – Greg Mottola

Greg Mottola réalise une comédie beauf qui n’est point à la hauteur d’un Scary Movie. Même si les deux films traitent de thématiques différentes, ils transpirent un humour graveleux. Pierre Reynders (votre critique manga) et moi-même n’avons pas tenu 20 minutes devant ces jeunes attardés présentés à l’écran. Ils ne racontent rien d’extraordinaire et illustrent une image dégradante des lycées américains.
Heureusement, Jonah Hill se rattrape via son premier long métrage derrière la caméra !

The Secret Life of Walter Mitty – Ben Stiller

Acteur mais aussi réalisateur, Ben Stiller crée des tueries (Disjoncté) ainsi que des bouzes (Tonnerre Sous les Tropiques). Il se peut que je vois à nouveau l’histoire de Walter Mitty. Qui sait ? Peut-être que la vie du photographe m’épatera bien plus que je ne le crois.
Pour le moment, rien ne m’a poussé à connaître la fin du chemin. Comme si l’ennui et le détachement visuel étaient souvent ressentis. Le juge en moi est tout de même curieux. L’aboutissement de l’aventure permettra d’admirer les ultimes fantasmes de Walter Mitty.

DRAMA

Spread the love

Laisser un commentaire