The Murder Capital / Giancane

The Murder Capital – Gigi’s Recovery

Il y a tant à dire sur Gigi’s Recovery, le second opus des Murder Capital. Cette sortie donne à réfléchir. La scène rock ne grouille plus de pépites aussi percutantes qu’auparavant. Pourquoi ? Peut-être est-ce dû aux musiciens copiant trop de groupes, tels que les Beatles, Radiohead ou Pixies.

Puis, débarque The Murder Capital. Un chant digne d’un messie nous emmenant vers un univers froid et mélodieux. Des guitares dont les parties s’incrustent parfaitement aux bons moments, à chaque chanson. Et surtout, avant tout, miraculeusement, une ambiance mémorable, voire fascinante, à découvrir à l’écoute de Gigi’s Recovery !

Au début, tout ce qu’on avait, c’était une idée claire de la direction sonore que l’on voulait explorer. On était obsédé par certaines textures, certaines ambiances.
On a plongé dans le monde des synthétiseurs et des pédales d’effets. Ça a vraiment débloqué notre créativité
. –Cathal Roper, guitariste chez The Murder Capital

Je tombe enfin sur un album solide, unique en son genre. Une pièce musicale à écouter plusieurs fois pour comprendre sa beauté sonore.

Giancane – Tutto Male

Souvent en Italie, la personne qui crie le plus fort gagne les revendications. Quelles en sont les conséquences ? Sentir une odeur de plastique brûlé, en pleine nuit sans broncher. Observer des bars incendiés sur les plages. Primer la volonté d’arnaquer sur la pyramide des valeurs. Nul ne souhaite ces situations pour les Italiens.

Giancane tire la sonnette d’alarme d’albums en albums. Dès lors, sa collaboration avec l’auteur Zerocalcare (ayant illustré de nombreuses fois l’univers du musicien) apparaît logique. Les deux artistes pointent du doigt un système rempli de failles. L’un compose des morceaux plutôt fédérateurs, l’autre dessine ses doutes et souvenirs. Une figure rhétorique les unit. Elle se résume en quelques mots : savoir brillamment exploiter l’ironie pour transmettre ses messages.

Tutto Male est empreint d’humour, mais est aussi très contemporain d’un pays gouverné par de Grands Déconnectés du Ciboulot. Alors oui, les chanteurs engagés existent encore !

brunoaleas

Laisser un commentaire