Tiers Monde – No Future

en-cours-tiers-monde-annonce-son-nouvel-album-no-future-649

Je l’ai déjà présenté avec son premier album solo et il revient aujourd’hui à la deuxième place de ce classement 2016 avec son dernier album No Future. Je veux bien évidemment parler de Tiers Monde, le rappeur du Havre dont j’ai réalisé l’interview il y a un peu plus d’un mois ! (L’auto-promo c’est bien parfois.)

L’expérimenté lyriciste du Havre a réalisé un album dans la continuité de ce qu’il a déjà fait avec cette fois-ci un petit quelque chose de plus. C’est d’ailleurs une habitude chez Tiers Monde qui aime innover à chaque fois un peu plus d’un album à l’autre afin de rester à jour dans le monde du rap. Avec No Future, on sent que le rappeur a voulu apporter beaucoup plus de diversité à travers chacun de ses morceaux. Il l’avait déjà tenté lors de la réalisation de l’album Toby or not Toby avec par exemple le morceau qui porte le nom de l’album, beaucoup plus mélodieux que les autres sons. Cependant, avec ce nouvel opus, Tiers monde essaye vraiment d’aborder de la diversité à chaque instant. Il le fait même au sein d’un seul morceau (et ça c’est assez dingue). Dans « No future », il chantonne pendant toute la chanson avant de lâcher un gros couplet en pur rap à la fin.

C’est véritablement ce qui m’a motivé à le mettre à la deuxième place. Au-delà du fait qu’il soit un rappeur que j’apprécie tout particulièrement (oui je fais du favoritisme), c’est un artiste qui a le mérite de toujours bien s’adapter aux nouveautés du rap game tout en gardant l’essence de son art, qui fait de lui ce qu’il est en tant que parolier. Ces dernières années, le phénomène de la trap nous a envahit en région francophone et de nombreux rappeurs comme Niska ou Gradur ont émergé grâce à ce nouveau style. Tiers Monde a expérimenté ce nouveau style de rap dans le son de Brav’, « Bagarrer », dans lequel il fait un couplet dont le style s’apparente à celui de la trap. Au final ce nouveau style lui sied très bien et le featuring est extrêmement bien réussi.

Tiers monde mérite donc entièrement sa place dans ce top après une année pendant laquelle il a charbonné comme jamais ! Il a déjà entamé la réalisation de son prochain album. J’espère donc pouvoir encore parler de lui l’année prochaine, lorsque j’écrirai mon top 2017.

Laurent Grauls

Spread the love

Laisser un commentaire