disizdems

L’oxymore en rap

Disiz décortique le sentiment amoureux tout au long de son nouveau projet. L’Amour est son treizième album. Quelle raison le pousse à se dédier à un tel thème vu et revu ?

Je pense que c’est l’énergie du désespoir. Dans ma vie personnelle, j’avais accumulé pas mal de problématiques à régler. Il fallait que je change quelque chose. Ma séparation et mes autres changements m’ont permis d’aller au bout de moi-même. Disiz

Le rapport à l’autre, le rapport à soi, sont ses sujets principaux. L’artiste expose également ses folies nocturnes, sans jamais sombrer dans la vulgarité.
Dès lors, que vient foutre Damso sur l’album ?

Yseult correspond bien plus au cadre proposé par le rappeur d’Amiens. Dems, lui, est à mille lieues de conquérir le public féminin dans son entièreté. Cette audience est parfois trop choquée par son style cru et rustre.
Sauf que via « RENCONTRE », le Belge délivre une performance digne d’intérêt. Même s’il saoule à cause de ses formulations inutilement puantes (on se fout de la manière dont tu doigtes ta meuf), ses paroles servent de tremplin à Disiz. Sa plume marque une forte nuance face à l’écriture de son aîné. Le son passe de l’ombre à lumière, d’une froideur bruxelloise à une chaleur caribéenne.

Disiz Le Remède partage sa joie. Les mélomanes imaginent souvent le même constat artistique : le malheur inspire bien plus que le bonheur…
écouter « RENCONTRE » symbolise une belle exception.

DRAMA
Photo ©Yagooz

Laisser un commentaire