Tunic au Garage

27710222_1423084607800997_8726423337334085743_o

Winter comes. Le Soleil n’avait plus l’air d’être de mise en Belgique. Dans le pays de la frite, les 10 heures de Soleil de l’entièreté du mois de décembre 2017 faisaient pâlir tout ceux qui voulaient leur vitamine D.

Heureusement que les concerts rock ne manquent pas à Liège. Il me fallait une dose de musique bien brutale, à l’image de ce climat qui n’épargnait personne.
Mon souhait exaucé grâce à PopKatari, je me retrouvais au Garage (Liège) pour assister au live de tunic, un trio provenant de Winnipeg.

La première fois que j’ai écouté ces Canadiens , ceci m’était venu à l’esprit:

« Voilà à quoi aurait ressembler Sonic Youth sous cocaïnes h24, saignant des mains et avec un chanteur aux cordes vocales indestructibles. »

27788770_1423081697801288_984770164942131820_o
Parlons-en du chanteur. Exécutant une prestation vocale proche d’un nazi ayant la diarrhée, il délivrait des paroles incompréhensibles. Est-ce grave? Pas du tout!
Les musiciens de tunic sont d’une certaine manufacture: leur style est direct (chansons courtes et efficaces), franc et tapageur.

Quant au batteur/viking, son jeu monstrueux à la batterie m’avait complément séduit. Pierre angulaire du groupe, sa façon de battre semblait être en décalage total, livrant une sorte de tempo bien plus accéléré et endiablé que celui des autres membres. Encore une fois, il participait lui-aussi à une vraie rage de la scène.

Leur dernier EP en date, Boss, résume ma pensée. Il emporte l’auditeur au sein de 5 morceaux où se prenne moult coups aux tympans tant un rythme ultra dynamique fonctionne à merveille.

La température s’élevait au fur et à mesure que les chansons s’enchaînaient, de quoi être heureux du déplacement de ces Canadiens dans la Cité Ardente.

27709954_1423084307801027_1139292107127721995_o

DRAMA

Photos prises par Fanny Pluymers au Garage, le 09/02/18.

Spread the love

Laisser un commentaire