Dosseh – Yuri

ReapHit-Yuri-miniature
Débutons tout doucement ce top 3 des meilleurs albums 2016, par un artiste qui a franchi un cap cette année.
En effet, Dosseh est un rappeur expérimenté avec d’ores et déjà plusieurs mixtapes à son actif. Il n’avait jusqu’alors jamais sorti d’album studio. Chose qu’il fait de belle manière avec son projet intitulé Yuri.

Connu notamment grâce à son couplet dans le morceau « 45 scientifiques » de l’album Lunatique de Booba, Dosseh, le lyriciste trentenaire, tente pas mal de choses dans sa manière de rapper à travers les morceaux.

Il n’y a qu’à écouter le refrain de « Infréquentables » (en featuring avec Booba) qui est chanté d’une façon un peu plus mélodique qu’à son habitude. Je l’ai déjà dit dans l’analyse des autres albums du top 3, ce qui me plaît le plus dans un album repose sur la capacité de l’artiste à varier les messages et les rythmiques de ses sons. Dosseh essaye de le faire mais on sent toujours le même flow revenir derrière. Certes il est difficile de modifier sa façon de faire lorsque celle-ci est une habitude mais je trouve que ça rend l’album un tantinet répétitif (j’ai réussi à placer « tantinet » dans cette rédaction et j’en suis fier, croyez moi).

Malgré ses défauts, cet album n’a pas sa place pour rien dans ce top 3.
Le côté assez plaisant de ce projet est celui d’écouter avec attention et de se centrer sur les textes. Beaucoup de sujets différents sont traités à travers les différents morceaux, surtout en ce qui concerne des sujets très peu pris en compte dans le rap. Tout cela donne à cet album un côté très intéressant, intellectuellement parlant (voire même sociologiquement parlant). On apprend des choses en écoutant Dosseh rapper et c’est extrêmement plaisant parce que c’est de plus en plus rare. Je ne savais pas que la femme noire était dénigrée par certaines hommes de couleurs.
Ces derniers repoussent ces mêmes femmes simplement à cause du fait qu’elles soient de la même couleur qu’eux. Ils utilisent des excuses comme: « Si j’étais avec cette fille, j’aurais l’impression de me taper ma sœur. » (dixit Dosseh).

Dosseh est donc un artiste qui ne doit pas être écouté seulement pour le rythme de ses chansons mais également pour tous les messages qui résident derrière son flop et ses punchlines (excepté dans « Infréquentables »).
Yuri a donc été une réelle et belle surprise, avec en prime des featurings avec l’indémodable Booba ou encore avec Nekfeu (dont la critique arrivera sans doute le mois prochain… Un petit teasing ne fait pas de mal).

Ce sera donc la médaille de bronze pour Dosseh !

Laurent Grauls

Spread the love

Laisser un commentaire