Danmachi

7d55a5a0ba492e73bf2c87e1e9e71a7e
Après une série de plusieurs critiques pour le bilan de l’année 2016, on va calmer le jeu en parlant de Dungeon ni deai o motomeru no wa machigatteiru darō ka, ou Danmachi » pour les intimes.

Danmachi est un anime de 13 épisodes publiés en 2015. Il est licencié en français par Wakanim et a une deuxième saison en cours de diffusion, reprenant les aventures d’Aiz Wallenstein.

Cette œuvre suit les aventures de Bell Cranel, un jeune aventurier aux cheveux blanc et seul membre de sa « familia » avec la déesse Hestia. Une familia est l’équivalent d’un système de guilde classique que l’on peut retrouver partout mais pour ce cas-ci, le chef de guilde doit être obligatoirement une divinité.
Dans un même style que des jeux MMORPG, les aventuriers doivent gravir une tour et atteindre le dernier étage. Il y a même un système de niveau, de compétence et de gloire pour tout le monde.
Le décor étant planté, reprenons avec Bell… Au début, rien ne le distingue des autres, il est même beaucoup plus faible que la moyenne. Mais après avoir été sauvé d’une attaque de Minotaure par la belle, mais mortelle, Aiz Wallenstein (la plus forte des aventurières), il ne va vivre que dans le but de pouvoir l’égaler pour pouvoir être à ses côtés. Cette nouvelle détermination va lui octroyer une compétence passive et inédite, qui va grandement « booster » l’augmentation de ses statistiques. On suivra donc son ascension avec les camarades qu’il rencontrera en chemin pour finir par devenir, lui-même, une légende parmi tous ces aventuriers.

Un anime très classique dans les grandes lignes mais qui possède son propre esprit et qui me fait penser à un anime vraiment similaire nommé Tower of Druaga. Ce dernier est cool mais à ses défauts, alors que Danmachi est une vrai ode à l’héroïsme et une invitation à l’aventure.

« On dirait un Argonaute… L’histoire d’un garçon qui voulait devenir un héros » – Les Amazones

Dokma

Spread the love

Laisser un commentaire